PÔLE JEAN MOULIN

Chers Amis du Pôle Jean Moulin-réseau MRN, A toutes et tous nos voeux les plus chaleureux pour 2021. L'année qui s'achève fut rude et éprouvante. Une pensée fraternelle pour tous nos amis disparus. Ils resteront chers à notre coeur. Je vous embrasse, Anne FRIANT MENDRES



LE DAIN Jean
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 5 janvier 2021


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :
Stacks Image 26256


Résistant des FTP
Stacks Image 26271

Source : Histoire de rues CARHAIX par Dominique MESGOUEZ

Martyr du 8 juin 1944

Le 1er pendu du 8 juin 1944

On sait très peu de choses sur ce jeune homme qui fut l'un des huit pendus des événements du 8 juin 1944, après la rafle de Lamprat.

Né à Carnoët le 20 juin 1920 (?), Jean Le Dain était issu d'une famille modeste d'ouvriers agricoles (ses parents travaillaient comme journaliers dans différentes fermes de la région). Le jeune homme sera à son tour employé comme commis de ferme.

Au moment de la rafle de Lamprat, il travaillait sur l'exploitation de Kerguévarec à quelques centaines de mètres de Lamprat. Sans doute attiré par le bruit, il s'approcha, fut découvert puis conduit sans ménagement au milieu du groupe de jeunes résistants arrêtés par les Allemands.

Comme les autres il dû subir les vexations de ses tortionnaires et les coups et tortures infligés dans le bois de Coat Penhoat. Il devint le premier des huit pendus. Le camion qui les transportait vers Rostrenen s'arrêta vers 21 heures ce 8 juin 44 au bas de la route de Brest, au Moulin Meur.

Pris au hasard, Jean Le Dain est extirpé du camion, battu, puis conduit près d'un poteau où un câble accroché à une console l'attend.

Il est pendu une première fois, mais le nœud cède et Jean Le Dain roule dans un ravin de 6 mètres. C'est un jeune homme sans connaissance que les Allemands relèvent et pendent une seconde fois, sous les yeux effarés des sept jeunes résistants attachés les uns aux autres dans le camion.

(A quelques mètres du pont de Moulin Meur en direction de Morlaix, à l'endroit même où fut pendu Jean Le Dain, une stèle rappelle depuis le 8 juin 1984 le souvenir des neuf jeunes martyrs de 1944).