PÔLE JEAN MOULIN

Chers Amis du Pôle Jean Moulin-réseau MRN, A toutes et tous nos voeux les plus chaleureux pour 2021. L'année qui s'achève fut rude et éprouvante. Une pensée fraternelle pour tous nos amis disparus. Ils resteront chers à notre coeur. Je vous embrasse, Anne FRIANT MENDRES



ARCHIVES ALBA Robert
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 12 janvier 2021


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :
Stacks Image 26256


Ingénieur des travaux publiques
Chef Régional du Front national


Robert ALBA, Ingénieur des Travaux Publics d’Etat est affecté à Vannes au Service des Ponts et Chaussés en 1939. Début 1943 en tant que membre des FFI et devient Chef Régional du Front National. Arrêté le 19 octobre 1943 à Châteaulin, il décèdera à Sandbostel le 28 avril 1945. L’année 1943 fut terrible pour la Résistance en France.


Le mardi 2 octobre 2012  à 10h30 eut lieu en Mairie de Chateaulin la remise officielle d'archives privées provenant de Madame Cossu Alba (amicale de Neuengamme),
de Jacques Froy (fis de FFI) et d'Alexis Le Gall (FFL) unissant leur confiance dans le Pôle Jean Moulin.


Le Télégramme.com


page1image2208


CHÂTEAULIN
Pôle Jean-Moulin. Des dons privés inestimables
3 octobre 2012
Le pôle Jean-Moulin, nouveau lieu de préservation de la mémoire des résistants et des déportés, voit sa vocation prendre corps, avec les trois premiers dons privés collectés hier.


Yvonne, la fille de Robert Alba, n'était encore qu'une jeune collégienne quand elle assista, en 1948, au baptême du quai de Châteaulin, qui porte le nom de son père, mort dans l'enfer du camp de Neuengamme. Près de 65 ans plus tard, celle qui réside désormais dans les Alpes Maritimes, l'avoue: elle a longuement hésité avant de se délester de ces chemises classées, «tout ce qui me reste de mon père». «Je n'ai pas d'héritier direct. Ici, je sais qu'ils sont entre de bonnes mains. Mon père a été arrêté à Châteaulin, c'est bien que son histoire soit préservée dans cette ville», a-t-elle indiqué hier matin, lors d'une cérémonie particulièrement émouvante, en mairie. Signe de la confiance accordée aux bénévoles de l'Anacr 29, la fille de Robert Alba est allée jusqu'à confier au pôle Jean-Moulin l'alliance de son père, abandonnée par les nazis après la guerre, puis renvoyée à son épouse en 1954 par le ministère des Anciens combattants.

Des courriers jetés du train vers l'enfer

Mais ce n'est pas tout: après son arrestation le 19 octobre 1943, devant l'ancienne pâtisserie Le Meur, rue de l'Eglise, Robert Alba avait d'abord été enfermé dans une prison de Rennes, d'où il entretenait une correspondance astucieuse avec son épouse, Lucie (lire ci-dessous). Ces billets, tout comme les lettres jetées du train lors de son transfert vers l'Allemagne, ou l'acte du greffe sur l'enlèvement de sa voiture par la Gestapo, constituent une ressource inestimable pour qui veut comprendre par où les déportés sont passés. Avec les autres apports altruistes de Jacques Froid, fils de Jean Froid, auteur d'actes héroïques dans la campagne de Châteauneuf-du-Faou, et d'AlexisLe Gall, ancien résistant bien connu de tous les Châteaulinois, ces documents vont enrichir le fonds du pôle Jean-Moulin dont l'ambition première est de rassembler, en un lieu unique, l'ensemble des ressources disponibles sur la Résistance et la Déportation dans le département.


Stacks Image 26286
En attendant des locaux plus spacieux

«C'est une journée importante, disons même une grande première. Le pôle Jean-Moulin existait virtuellement, mais aujourd'hui, on franchit un nouveau palier, avec les premiers dons de personnes privées», s'est d'ailleurs félicité
Bernard Le Guillou. Ce pilier de l'Anacr 29, l'Association des anciens combattants et amis de la Résistance, souhaite associer toutes les associations patriotiques, au-delà des querelles, autour d'un projet fédérateur. Si le pôle se résume pour le moment à un petit local de 20m2 au quai Charles-de-Gaulle, mis à disposition par la ville voici bientôt un an, il va sans dire que l'Anacr 29 ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Son ambition de donner un rayonnement bien plus important à ce lieu, capable d'accueillir des chercheurs et des écoliers, ne peut passer, en effet, que par des locaux bien plus spacieux. Des pistes, comme l'ancien tribunal d'instance, ont déjà été évoquées, mais le conseil général qui en a la propriété, ne semble pas pressé de se délester de ce bâtiment, du moins gratuitement. Que ce soit là ou ailleurs, Gaëlle Nicolas réclame un peu de patience. «Il y a des choses qui avancent. Chaque fois qu'un endroit est investi, un autre se libère. Pour Châteaulin, ce pôle est une chance, on trouvera une solution».

Jean-Luc Padellec
Tags : Histoire pôle jean-moulin Châteaulin


Stacks Image 26290
Stacks Image 26292
Stacks Image 26294
Stacks Image 26270
Stacks Image 26272
Stacks Image 26274

Documents concernant Robert ALBA, déporté au camp de Neuengamme

Chemise n° 1
Sous-chemise 1
1 - Congé de captivité, délivré par les autorités allemandes, le 29 novembre 1941 (prisonnier de guerre au Stalag IX A). 2 feuilles. (Original)

2 - Fiche d’identité et de transport, délivrée par le centre de réception de Compiègne (bureau de rapatriement). 1 feuille. (Original)

Sous-chemise 2
3 - Messages écrits sur papier à cigarettes depuis la prison Jacques Cartier à Rennes. (19 messages originaux). (plus copie sur 6 feuilles).

4 - Une lettre écrite sur papier fin et jetée du train entre Rennes et Compiègne, le 22 juin 1944. Adressée à Madame ALBA au Pont de Buis. Transmise par une Rennaise. (Original)

5 - Une lettre adressée à Monsieur Pierre ALBA (son frère), écrite sur une feuille repliée pour former enveloppe, timbrée et postée à Tours le 28 juin 1944. (Sans doute confiée à quelqu’un ou jetée du train en gare de Tours). (Original)

Sous-chemise 3
6 - Minutes du greffe de la Justice de paix du canton de Châteaulin, datées du 25 mai 1945. Déclaration sous serment de Madame ALBA Robert sur l’enlèvement de sa voiture par la Gestapo. 1 page (Original).

7 - Demande d’informations signée Emile ALBA (son père), sans doute déposée à l’hôtel Lutétia. Sur la même feuille, réponse du Dr. Gurfinc. (Demande datée du 12 juin 1945). (Original)

8 - Lettre du Dr. CORNU, datée du 15 juin 1945, donnant des détails sur la déportation et la mort de Robert ALBA. (5 feuillets R/V format A5). (Original)

9 - Faire-part de décès de Robert Alba, daté du 25 juin 1945.

Dossier complet en téléchargement chemise1


Chemise n° 2
Sous-chemise 1
10 - Circulaire de citation du 2ème bataillon « Stalingrad », indiquant la façon de procéder selon les cas. Non daté.

11 - Attestation du secrétariat général des prisonniers de guerre, déportés et réfugiés, sur le décès présumé de R. Alba le 28 avril 1945 à Sandbostel. Daté du 17 janvier 1946.

Sous-chemise 2
12 - Demande d’homologation de grade FFI. Dossier rempli par Mme Veuve Alba, le 14 février 1950. (4 pages).

13 - Notification d’homologation dans le grade de lieutenant FFI, délivrée par le ministère des Armées, le 18 juin 1946.

Sous-chemise 3
14 - Proposition de citation pour la Croix de guerre. Non datée. 1 feuille.

15 - Citation à l’ordre de la division n° 387, délivrée par le gouvernement provisoire de la République française, datée du 15 août 1946 : Croix de guerre avec étoile d’argent.
Extrait déchiré du J. O. du 17 mai 1946 : Attribution de la médaille de la Résistance.
Lettre annonçant la gratuité de la médaille
Invitation à la remise de décoration le 18 mai 1947.

Sous-chemise 4
16 - Certificat d’appartenance aux FFI., daté du 6 février 1952, adressé à M. Alba à St. Gaudens.

Sous-chemise 5
17 - Certificat de validation de services, délivré par le ministère de la Défense nationale, le 23 mars 1955. 1 feuille + lettre d’accompagnement.

Sous-chemise 6
18 - Courrier adressé par le 2ème bataillon Stalingrad aux familles des patriotes morts pour la Patrie. Daté du 20 septembre 1946. (Maquis de Spézet).

19 - Exemplaire de demande de mention « Mort pour la France » pour le secrétariat général des ACVG.

Sous-chemise 7
20 - Acte de décès portant mention « Mort pour la France », délivré le 8 avril 1948 par la mairie de St. Ségal.

21 - Acte de décès portant mention « Mort pour la France » et « Mort en déportation » (J. O. du 15 mai 1987).

Dossier complet en téléchargement chemise2

Chemise n° 3
Sous-chemise 1
22 - Copie du journal « Libres » n° 18, donnant la liste des « déportés libérés le 7 mai 1945 à Sandbostel. Liste établie fin avril et comportant des noms de déportés morts avant le 7 mai (le nom de Robert Alba y figure : colonne de gauche, ligne 7).

23 - « Ouest-France » du 8 mai 1945 : Capitulation de l’Allemagne. (Original)

Sous-chemise 2
24 - « Le Télégramme » du 21 juin 1945. Article en page 2 sur la « Mort de trois héros de la Résistance » en rubrique « Châteaulin ». (Original)

25 - « Le Télégramme » du 28 juin 1945, en page 2, article : « Des prisonniers français ont soigné des déportés abandonnés par leurs bourreaux ». Il s’agit du Stalag X B de Sandbostel, lieu d’évacuation du camp de Neuengamme. Robert Alba et Edgar Boudoux (de Quimper) y sont cités. (Original)

26 - « Le Télégramme » du 24 août 1945. Page 2 : article sur le traître Kergoat. (Original)

27 - « Le Télégramme » des 25-26 août 1945. En page 2, rubrique « Quimper » : « Procès du traître Kergoat de Châteaulin ». (Original).

28 - Extrait d’un journal (Ouest-France ?) d’octobre 1945 : appel de la FNDIR. (Original mais extrait découpé, sans titre).

Sous-chemise 3
29 - Courrier invitant à une cérémonie du 11 novembre 1945 à la Forêt-Fouesnant, pour remise de l’insigne réservé aux parents des « Morts pour la France ».

30 - Dossier « Bac et Vedette de Térénez », d’octobre 1946 à octobre 1961.

31 - Courrier, du 5 avril 1947, de M. Le Port, ingénieur en chef, à Madame Alba demandant son accord pour nommer une vedette « Robert Alba ».

32 - Discours de l’ingénieur en chef lors de l’inauguration de la vedette « Robert Alba », le 17 avril 1947. Extraits de journaux du 18 avril 1947, relatant la mise en service du bac et de la vedette « Robert Alba ».

33 - Courrier du 18 mars 1948 du maire de Châteaulin à Madame Alba pour demander son accord pour la dénomination du « Quai Robert Alba ».

34 - Courrier du 10 avril 1948 annonçant l’inauguration du « Quai Robert Alba », prévue le dimanche 2 mai 1948.

Sous-chemise 4
35 - Etats de service de Robert Alba aux Ponts et Chaussées.

Sous-chemise 5
36 - Deux courriers du ministère des ACVG, datés des 2 et 15 mars 1950, annonçant un objet récupéré pour le compte de M. Robert Alba (il s’agissait de son alliance où étaient gravées les initiales et la date du mariage).

Sous-chemise 6
37 - Certificat de l’Ingénieur en chef adjoint, M. Jacques Pouliquen, attestant de sa connaissance des activités de résistant de Robert Alba.

Sous-chemise 7
38 - Carte de déporté (Häftlingskarte). Copie délivrée par la Gedenkstätte de Neuengamme. Pas de nom, juste le matricule : 37362.

39 - Photo du mur des noms à Compiègne, ou figure le nom de Robert Alba.

40 - Photo d’une banderole de la maison du Recueillement à Neuengamme, portant les noms des décédés au camp de Neuengamme ou ses Kommandos ou pendant les évacuations, classés par date de décès et ordre alphabétique. Détail de la banderole où figure le nom de Robert Alba.

Dossier complet en téléchargement chemise3

Chemise n° 4
Sous-chemise 1
41 – Lettres personnelles (dont la dernière lettre écrite par R. Alba à ses parents, quelques jours avant son arrestation) et divers courriers administratifs

Sous-chemise 2
42 – Cartes de vêtements avec bons, aux noms de Lucie et Yvonne ALBA

43 – Demande de laissez-passer pour voyage de Bretagne (zone occupée) aux Pyrénées (zone libre) en août-septembre 1941.

Dossier complet en téléchargement chemise4