PÔLE JEAN MOULIN

Chers Amis du Pôle Jean Moulin-réseau MRN, A toutes et tous nos voeux les plus chaleureux pour 2021. L'année qui s'achève fut rude et éprouvante. Une pensée fraternelle pour tous nos amis disparus. Ils resteront chers à notre coeur. Je vous embrasse, Anne FRIANT MENDRES



PATTON RALPH K.
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 17 avril 2020 / mise à jour le 14 déc 2020

Stacks Image 2095

Source : https://www.post-gazette.com/news/obituaries/2011/02/14/Obituary-Ralph-K-Patton-Helped-recognize-the-rescuers-of-downed-World-War-II-airmen/stories/201102140265

Obituary: Ralph K. Patton / Helped recognize the rescuers of downed World War II airmen

Aug. 16, 1920 - Jan. 31, 2011


Linda Wilson Fuoco
Pittsburgh Post-Gazette

Wilkinsburg native Ralph K. Patton had successfully bombed a German fighter base on his ninth mission on Jan. 5, 1944, as a B-17 pilot in World War II when he was shot down over France.

Mr. Patton and surviving members of his crew parachuted into the Brittany peninsula. They were rescued and sheltered for the next 2 1/2 months by members of the French resistance who helped them evade capture by the Nazis. The British Military Intelligence Service picked up Mr. Patton and other downed fliers and took them to England.

Mr. Patton made multiple trips to France to find and thank the people who had helped him. It became his mission to make sure the world never forgot their bravery.

In 1964, he became co-founder of Air Forces Escape and Evasion Society. Members were American and Canadian air forces who "had evaded capture behind enemy lines for 30 days or more."

The organization recognizes people who helped pilots and their crew who were shot down in France, Belgium and Holland.

Mr. Patton died Jan. 31 at his home in Bethesda, Md., from complications of Parkinson's disease. He was 90.

Mr. Patton graduated from Wilkinsburg High School in 1938. He worked at Pittsburgh Coal Co. while taking accounting classes at night at the University of Pittsburgh. He enlisted in the U.S. Army Air Forces in 1942 and served as a B-17 pilot with the 331st Squadron of the 94th Bomb Group, 8th Air Force stationed in southern England.

He returned to the United States in April 1944 and traveled to Memphis, Tenn., where a woman he had dated while in high school, Bette Lou Hopkins, was serving in the women's naval reserve WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service). On May 1, 1944, the couple married, beginning their 66 years together. Mr. Patton returned to civilian life in October 1945 as a manager for Consolidation Coal Co. in Pittsburgh.

The couple had two children and moved with his jobs to Buffalo and Detroit before moving to Mt. Lebanon in 1976. He retired in April 1983 as vice president of eastern sales for Consolidation Coal, which was then a subsidiary of the DuPont Co. In 2001, the couple moved to Maryland to be close to their son and his family.

Mr. Patton was president of AFEES for 27 years until 1991, when he became chairman of the board.

Larry Grauerholz was a navigator shot down over France in January 1944 and was helped to safety by the resistance. He joined the Escape and Evasion Society and edits the group's quarterly newsletter.

"Ralph Patton returned to France many times. I just made one trip, in 1999" for a commemorative 50-mile hike through the Pyrenees mountains into Spain, Mr. Grauerholz said. While he and Mr. Patton rode vehicles that retraced their escape, that same hike was done on foot by three generations of Pattons -- his wife; their son Geoffrey of Washington, D.C.; daughter and son-in-law, Beverly and John Wand of Madison, N.J.; and grandchildren Christopher and Elizabeth Wand, who were 14 and 11 at the time.

Beverly Wand said the family is privately publishing her father's memoirs, which will be ready by April when the Escape and Evasion Society has the next reunion meeting in San Antonio, Texas.

The society now has more than 680 members, said membership secretary Richard Shandor of Cresson.

Besides his wife and children, Mr. Patton is survived by a sister, Eleanor Oyler of Pittsburgh, and five grandchildren.

Interment will be in Arlington National Cemetery at a future date. Arrangements are being handled by Thibadeau Mortuary Service, Gaithersburg, Md.

Memorial contributions can be made to the Mighty Eighth Air Force Museum, P.O. Box 1992, Savannah, GA 31402; or to the Air Forces Escape and Evasion Society, in care of Richard Shandor, P.O. Box 254, Cresson, PA 16630.

First Published February 14, 2011, 6:00am



Source : https://www.post-gazette.com/news/obituaries/2011/02/14/Obituary-Ralph-K-Patton-Helped-recognize-the-rescuers-of-downed-World-War-II-airmen/stories/201102140265

La nécrologie : Ralph K. Patton / A aidé à reconnaître les sauveteurs des aviateurs abattus pendant la Seconde Guerre mondiale

16 août 1920 - 31 janvier 2011

Linda Wilson Fuoco
Pittsburgh Post-Gazette

Ralph K. Patton, originaire de Wilkinsburg, avait bombardé avec succès une base de chasse allemande lors de sa neuvième mission le 5 janvier 1944, en tant que pilote de B-17 pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'il fut abattu au-dessus de la France.

M. Patton et les membres survivants de son équipage ont été parachutés dans la péninsule bretonne. Ils ont été secourus et abrités pendant les deux mois et demi qui ont suivi par des membres de la résistance française qui les ont aidés à échapper à la capture par les nazis. Le service de renseignement militaire britannique a récupéré M. Patton et d'autres pilotes abattus et les a emmenés en Angleterre.

M. Patton a fait de nombreux voyages en France pour trouver et remercier les personnes qui l'avaient aidé. Sa mission était de s'assurer que le monde n'oublierait jamais leur bravoure.

En 1964, il est devenu co-fondateur de la Air Forces Escape and Evasion Society. Les membres de cette société étaient des membres des forces aériennes américaines et canadiennes qui "avaient échappé à la capture derrière les lignes ennemies pendant 30 jours ou plus".

L'organisation reconnaît les personnes qui ont aidé les pilotes et leur équipage qui ont été abattus en France, en Belgique et en Hollande.

M. Patton est décédé le 31 janvier chez lui à Bethesda, dans le Maryland, des suites de complications de la maladie de Parkinson. Il avait 90 ans.

M. Patton a obtenu son diplôme du lycée de Wilkinsburg en 1938. Il a travaillé à la Pittsburgh Coal Co. tout en suivant des cours du soir de comptabilité à l'université de Pittsburgh. Il s'est engagé dans l'armée de l'air américaine en 1942 et a servi comme pilote de B-17 au sein du 331e escadron du 94e groupe de bombardement de la 8e armée de l'air, stationné dans le sud de l'Angleterre.

Il rentre aux Etats-Unis en avril 1944 et se rend à Memphis, dans le Tennessee, où une femme avec laquelle il est sorti au lycée, Bette Lou Hopkins, sert dans la réserve navale féminine WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service). Le 1er mai 1944, le couple se marie et entame ainsi leur 66 ans de vie commune. M. Patton est retourné à la vie civile en octobre 1945 en tant que directeur de la société Consolidation Coal Co. à Pittsburgh.

Le couple a eu deux enfants et a déménagé avec ses emplois à Buffalo et à Detroit avant de s'installer au Mt. Liban en 1976. Il a pris sa retraite en avril 1983 en tant que vice-président des ventes pour l'Est de la société Consolidation Coal, qui était alors une filiale de la société DuPont Co. En 2001, le couple a déménagé dans le Maryland pour être proche de leur fils et de sa famille.

M. Patton a été président de l'AFEES pendant 27 ans jusqu'en 1991, date à laquelle il est devenu président du conseil d'administration.

Larry Grauerholz était un navigateur abattu au-dessus de la France en janvier 1944 et a été mis en sécurité par la résistance. Il a rejoint la Société d'évasion et de fuite et édite le bulletin trimestriel du groupe.

"Ralph Patton est retourné en France à plusieurs reprises. Je n'ai fait qu'un seul voyage, en 1999" pour une randonnée commémorative de 50 miles à travers les Pyrénées jusqu'en Espagne, a déclaré M. Grauerholz. Alors que lui et M. Patton ont conduit des véhicules qui ont retracé leur fuite, cette même randonnée a été effectuée à pied par trois générations de Patton - sa femme, leur fils Geoffrey de Washington, D.C., leur fille et leur gendre, Beverly et John Wand de Madison, N.J., et leurs petits-enfants Christopher et Elizabeth Wand, qui avaient 14 et 11 ans à l'époque.

Beverly Wand a déclaré que la famille publiait en privé les mémoires de son père, qui seront prêtes en avril lorsque la Société pour l'évasion et la fuite tiendra sa prochaine réunion à San Antonio, au Texas.

La société compte maintenant plus de 680 membres, a déclaré le secrétaire de Cresson, Richard Shandor.

Outre sa femme et ses enfants, M. Patton laisse une soeur, Eleanor Oyler de Pittsburgh, et cinq petits-enfants.

L'inhumation aura lieu au cimetière national d'Arlington à une date ultérieure. Les dispositions sont prises par le service des pompes funèbres Thibadeau, Gaithersburg, Md.

Les contributions commémoratives peuvent être faites au Mighty Eighth Air Force Museum, P.O. Box 1992, Savannah, GA 31402 ; ou à la Air Forces Escape and Evasion Society, sous la responsabilité de Richard Shandor, P.O. Box 254, Cresson, PA 16630.

First Published February 14, 2011, 6:00a


Stacks Image 2132
Stacks Image 2077
Stacks Image 2097
Photos Mr Le Goff Raymond
Stacks Image 2101
Stacks Image 2079
Stacks Image 2081
Stacks Image 2083
Stacks Image 2085
Stacks Image 2087
Stacks Image 2089
Stacks Image 2091
Stacks Image 2093
Stacks Image 2103
Stacks Image 2105
Stacks Image 2107
Stacks Image 2109
Stacks Image 2111
Stacks Image 2113
Stacks Image 2115