PÔLE JEAN MOULIN

Chers Amis du Pôle Jean Moulin-réseau MRN, A toutes et tous nos voeux les plus chaleureux pour 2021. L'année qui s'achève fut rude et éprouvante. Une pensée fraternelle pour tous nos amis disparus. Ils resteront chers à notre coeur. Je vous embrasse, Anne FRIANT MENDRES



Jeannette Guyot
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 26 juin 2020


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :
Stacks Image 26256


Membre du réseau Amarante rattaché au BCRA (Bureau central de renseignements et d’action) de la France Libre

Confrérie Notre Dame (Officier de liaison du Colonel Remy (Gilbert Renault)

Stacks Image 26280
Source : Pierre Tillet

Biographie de Jeannette Gaucher née Guyot (26/02/1919 – 10/04/2016)
Jeanne Louise Raymonde « Jeannette » GUYOT est née le 26 février 1919 à Chalon sur Saône.
Jeannette a appartenu à une famille de résistants de la première heure qui ont défendu avec honneur leur soif de liberté :

  • -  Son père Jean Marie, charpentier : sous/lieutenant FFC, a été arrêté le 5/02/1943, déporté le 17/01/1944 au KL Buchenwald et décédé à Cham (Bavière). (Convoi I 171 parti de Compiègne - Matricule 41200)
  • -  Sa mère Jeanne, couturière : sous/lieutenant FFC, a été arrêtée le 15/02/1943, déportée le 31/01/1944 au KL Ravensbrück et rapatriée le 11/04/1945 par la Croix Rouge. (Convoi I 175 parti de Compiègne– Matricule 27426)
    Jeannette a fait ses études à Chalon sur Saône jusqu’à l’âge de 17 ans. Après avoir obtenu son brevet élémentaire Jeannette a fait des études de sage-femme.
    De fin 1940 à août 1941, habitant près de la ligne de démarcation et étant en possession d’un laissez-passer frontalier, Jeannette a accompagné beaucoup de personnes, dont des enfants, pour ensuite les confier à des passeurs en bateau pour le compte de Félix Svagrowsky alias César alias Vector (Réseau Amarante).

Bio-Jeannette_GUYOT-rev6-12112020 1/5

Biographie de Jeannette Gaucher née Guyot (26/02/1919 – 10/04/2016)

Réseau Confrérie Notre-Dame - CND (Du 01/01/1942 au 15/05/1943)

Jeannette ayant rencontré Gilbert Renault alias Colonel Rémy alias Colonel Roulier alias Jean-Luc, est devenue agent de liaison dans le réseau Confrérie Notre Dame du Colonel Rémy en août 1941 et a continué d’accompagner, au départ de Paris, des personnes ou à transporter du courrier pour leur faire passer la ligne de démarcation aux environs de Sevrey.

Jeannette a été arrêtée en février 1942 lors d’un de ses passages. Elle a fait 3 mois de prison à Chalon sur Saône puis Autun.

Libérée, et bien que son laissez-passer frontalier lui fût retiré par les Allemands, elle a continué à faire passer une douzaine de personnes par mois.

Ensuite en juin 1942, il y a eu la trahison de Pierre Cartaud alias Capri provoquant l’arrestation de beaucoup de membres du réseau Confrérie Notre-Dame. Jeannette a alors quitté Paris pour Lyon.

A Lyon, Jeannette a rencontré Jacques Robert alias Jacques Rewez alias Denis (Compagnon de la Libération) et a rejoint le réseau Phratrie.

Recherchée par la Gestapo, Jeannette a rejoint Londres dans la nuit du 13 mai 1943 en Lysander piloté par le F/Lt Mc Cairns du Squadron 161 de la RAF, lors de l’opération « Jeanette » depuis le terrain Planète de Luzillé (Indre & Loire). L’agent SIS Baird débarqua et Jeannette embarqua avec François Chatelin alias Lamour alias Palanque et Jean-Louis Chancel alias Chavagnac.

Dès son arrivée à Londres, Jeannette s’est engagée dans les Forces Françaises Libres le 14 mai 1943 (Engagement n°0649) sous le nom de Janin alias Jeannette Gauthier.

Elle a ensuite travaillé à Londres pour le colonel Rémy jusqu’en janvier 1944. Pendant cette période, Jeannette ne cesse de harceler le colonel Rémy pour qu’il la renvoie en France.

Elle effectue en janvier 1944, le stage obligatoire de parachutisme à Ringway et reçoit son brevet n°5040.

Plan Sussex (du 08/02/1944 au 30/09/1944)

Jeannette rejoint le Plan Sussex le 08 février 1944.

La mission Pathfinder (Eclaireur) :

Cette mission énorme est capitale et conditionnera le succès de ce plan.

Après plusieurs faux départs suite au mauvais temps, dans la nuit du 8 février 1944, Jeannette est parachutée par un Halifax du Squadron 161 de la RAF piloté par le Flight Lieutenant Parker (Opération Calanque), vers 23h45 aux environs de Clion, à 27 km SE Loches (Indre & Loire), avec le commandant Marcel Saubestre alias Marcel (Chef de la mission Pathfinder), le capitaine Georges Lassalle alias Charles Lescour et le radio Pierre Binet alias Lucien.

Bio-Jeannette_GUYOT-rev6-12112020 2/5

Biographie de Jeannette Gaucher née Guyot (26/02/1919 – 10/04/2016)

Leur mission, à titre d’éclaireurs, consistait à préparer avec l’aide des résistants l’arrivée des 52 équipes Sussex qui seront parachutées d’avril à septembre 1944:

  • -  Repérer des terrains de parachutages où seront réceptionnés les agents et leurs équipements.
  • -  Préparer les abris où seront logés les agents à leurs arrivées.
  • -  Réceptionner et dispatcher vers leurs zones d’activités les agents Sussex.

  • Dans le cadre de sa mission jusqu’à fin septembre 1944, Jeannette a parcouru le nord de la France en tous sens, utilisant divers moyens de transport, toujours accompagnés de bagages qui s’ils avaient été ouverts par la Gestapo lui auraient valu la torture et la mort.

  • Ensuite, Jeannette a été affectée à la Direction des Etudes et Recherches du 01 octobre 1944 au 30 juin 1945.

  • Jeannette a épousé le 29/03/1947 un ancien agent Sussex Marcel Gaucher alias Grandet et a eu quatre enfants.

  • Elle s’est retirée à Sevrey (Saône et Loire) où elle est décédée le 10 avril 2016.

  • Seule la presse britannique (le Times, le Telegraph qui lui ont consacré une pleine page) a évoqué son décès en temps opportun. Quelques médias français (Le Monde, Le Point) ont repris l’information en provenance d’outre-Manche.
  • . Ses cendres ont été déposées dans le caveau familial.
  • page3image52109856 page3image52115264 page3image52109440 page3image52116512 page3image52109648 page3image52113600
  • Bio-Jeannette_GUYOT-rev6-12112020


    Source : Pierre Tillet


    Suite de la Biographie de Jeannette Gaucher née Guyot (26/02/1919 – 10/04/2016)

    Le 5 mai 2018, la ville de Sevrey et l'armée française ont rendu un hommage officiel à Jeannette Guyot, discrète lieutenant des Forces Françaises Combattantes.
    Jeannette est:
    • -  Chevalier de la Légion d’Honneur (Décret du 30/10/1947 – JO du 25/11/1947)
    • -  Titulaire de la Croix de Guerre avec Palme (Décision n°1204 du 31/05/1946)
    • -  Titulaire de la Médaille de la Résistance (Décret du 06/04/1944)
    • -  Georges Medal (Grande Bretagne)
    • -  Distinguished Service Cross (Etats-Unis)*
    • -  Titulaire de l’acte d’engagement aux Forces Françaises Libres N°0649 du 14 mai
      1943
    • -  Titulaire de l’attestation FFC n°44.145 du 06/03/1958
      * Jeannette fait partie des 2 seules femmes décorées de la Distinguished Service Cross au cours de la Seconde Guerre Mondiale deuxième plus haute décoration américaine après la médaille du Congrès. Virginia Hall est l’autre femme qui travaillait pour l’O.S.S.
    page4image52188240 page4image52183872 page4image52185952 page4image52188032 page4image52185744 page4image52186576 page4image52187200 page4image52186368 page4image52186160 page4image52183040
    Bio-Jeannette_GUYOT-rev6-12112020 4/5
    Biographie de Jeannette Gaucher née Guyot (26/02/1919 – 10/04/2016)
    page5image52190320 page5image52183664 page5image52189072 page5image52191360 page5image52185120 page5image52187616 page5image52187408 page5image52183248
    Documents de référence :
    • -  Service Historique de la Défense GR 16 P 282240
    • -  Service Historique de la Défense GR 28 P 4 153 4
    • -  NARA Records of the Office of Strategic Services 2174685
    • -  NARA War Diary – SI Branch – OSS London - Roll4 – Vol 3 – SUSSEX
    Madame Jeannette Guyot est partie à 97 ans, discrète, citoyenne tranquille  parmi les autres.


    "C’est bien nous, de passer sous silence la mort d’une immense Dame du pays de France. 

    Madame Jeannette Guyot est partie à 97 ans, discrète, citoyenne tranquille  parmi les autres.Et pourtant ….
     Ses 20 ans, elle les passe dans un champ, la nuit à marcher dans les bouses  de vaches, encore chaudes et visqueuses, ployant son dos, suivie d’enfants,  hommes et femmes, qu’elle délivre de la Terreur.La ligne de démarcation n’est pas loin.

     Officier de liaison du Colonel Remy, réseau Confrérie Notre Dame, elle se  fait choper.

    Elle est jeune, jolie.
    Les grands manteaux de cuir de la SS vont le lui faire payer.
    3 mois après cet avertissement charnel, elle part à Lyon.Et elle remet le couvert. 
    Dewavrin, le relais de De Gaulle en France, la recrute. L’aile noire et  puante de la Gestapo la frôle.
    Les anglais la récupèrent in extremis le 13 Mai 1943, la légère porte du Lysander de la RAF, s’ouvre, l’avion ne s’arrête même pas.Jeannette court, court, avec dans son dos le souffle des sulfateuses boches.

     A Londres, elle s’ennuie derrière un bureau. Ah oui ! une fille qui veut faire la guerre, et jolie en plus… OK, tu vas t’entraîner avec les  Américains et les rosbifs, à la dure . On prépare le plan Sussex, en vue du débarquement.

     Elle est parachutée en bord de Loire, côté Vendée.Elle repère des zones de largage….elle part à Paris et monte un clandé d’opérateurs radios….. dans un tabac mitoyen d’un bureau de la Gestapo !!Bref, une cinglée, une divine cinglée, un de ces anges aux ailes immaculées  qui ont sauvé notre pays de la barbarie.

     Et rien, pas un mot à la radio, à la télé, dans la presse, sur les réseaux, toutes ces choses futiles et inutiles qui guident nos choix…… seuls les British se souviennent.

     Bizarre cette amnésie: Chevalier de la Légion d’Honneur , comme Mireille Matthieu et bien d’autres.....mais avec la Croix de Guerre avec Palmes, la "Cross of the American distinguished Service", s’il vous plaît, et la "British George medal".

     Merci Madame…….merci mille fois.Pardon pour les amnésiques qui vous ont oubliés".

                                                                                                                                                 
              
    Richard LE GUEN
    Stacks Image 26282