PÔLE JEAN MOULIN

à PLOUHINEC le chantier installé aux Ateliers Jean Moulin, poursuit sa construction du bateau. Suivez le projet dans notre page dédiée : Un bateau nommé JEAN MOULIN



LES ROCHAMBELLES

Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 4 mars 2022



Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :
Stacks Image 26256


Intégré à la 2ème DB (division blindée) du Général Leclerc.
SOURCE : A LIRE https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/2013/06/05/les-rochambelles-ces-heroines-meconnues-264389.html



Les Rochambelles, une histoire de femmes
Publié le 05/06/2013 à 15h42 Mis à jour le 10/06/2020 à 15h39
Écrit par Gary Dagorn

Stacks Image 26311
Stacks Image 26268
Source : https://www.editions-heimdal.fr/fr/home/1246-les-rochambelles-9782377830558.html

L’Unité Rochambeau, parfois appelé Groupe Rochambeau, se démarque des autres unités féminines par un parcours hors du commun, où des femmes qu’elles soient issues de la haute bourgeoisie ou de milieux plus populaires, seront tout au long de leur engagement animées par ce désir ardant de sauver leur pays, la France.

Mais cette ferveur sera également amplifiée par la présence de chefs inspirants et aux caractères affirmés. En premier lieu, la figure emblématique du général Leclerc, commandant la 2e DB, dont le respect et le dévouement de tous les soldats de sa division ainsi que des Rochambelles sera –et est encore- sans faille. Mais également au sein même de l’Unité : Florence Conrad, véritable icône mais également Suzanne Torrès qui reprendra les rênes de ce groupe jusqu’en Indochine.

L’histoire de cette petite unité, à l’échelle de l’Armée française, composée d’un groupe de femmes propulsé dans un milieu masculin marquera le début de la féminisation de l’Armée de Terre telle que nous la connaissons aujourd’hui. C’est pourquoi il était important de rendre hommage à ces femmes et à leurs histoires personnelles et individuelles qui font partie de l’Histoire.

Stacks Image 26307
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Rochambelles

Les Rochambelles sont des volontaires françaises recrutées par le « Groupe Rochambeau » fondé par Florence Conrad à New York en 1943 pour conduire des ambulances intégrées au sein de la 2e division blindée (2e DB) du général Philippe Leclerc pendant la Seconde Guerre mondiale. Elles participent aux combats de la Libération en transportant les blessés de la division dans les hôpitaux militaires les plus proches. Au total, une cinquantaine de femmes furent des Rochambelles.


Origine

En 1940, Florence Conrad, une Américaine francophile qui vivait en France et avait déjà participé à des actions sociales et sanitaires pendant la Première Guerre mondiale puis au début de la Seconde Guerre mondiale sur la ligne Maginot, retourne à New York, y rassemble des fonds et achète dix-neuf ambulances neuves, des Dodge WC54.

Elle recrute douze femmes françaises vivant à New York, dont
Suzanne Torrès, qui sera son lieutenant, et crée une unité sanitaire qui prend le nom d'unité Rochambeau, en hommage au comte de Rochambeau, héros français de la guerre d'indépendance des États-Unis.
Florence Conrad dirige l'unité Rochambeau de sa formation en Afrique du Nord jusqu’à la
Libération de Paris. Suzanne Torrès lui succède et mène l'unité de la 2e DB en Alsace-Lorraine puis jusqu’à Berchtesgaden.


Parcours des Rochambelles
Le groupe arrive au Maroc à Rabat en septembre 1943, s'installe à bord d'une péniche sur le Bouregreg. 25 nouvelles jeunes femmes, Françaises pour la plupart, s'engagent, dont Rosette Peschaud. D'autres Rochambelles s'engageront aussi en Angleterre ou en France.
Les Rochambelles sont intégrées à la
2e division blindée (1re compagnie médicale du 13e bataillon médical). Elles rejoignent l'Angleterre par convoi sur le paquebot Capetown Castle entre le 20 mai et le 31 mai 1944, débarquent en Normandie à Utah Beach dans la nuit du 4 au 5 août 1944, participent à la campagne de Normandie, à la Libération de Paris le 25 août 1944 et effectuent les campagnes de Lorraine et d'Alsace. Elles vont jusqu'en Allemagne, dont certaines vont jusqu'à Berchtesgaden, où se situe le Berghof, la résidence d'été d'Hitler, et le Kehlsteinhaus (le « Nid d'aigle »). Certaines d'entre elles poursuivront leur engagement jusqu'en Indochine.

Postérité
La Rochambelle, une course-marche féminine de 5 km au profit de la lutte contre le cancer organisée tous les ans à Caen depuis 2006, est nommée ainsi en hommage aux Rochambelles, les ambulancières rattachées à la 2e division blindée du général Leclerc pour la libération de la France en 1944.
À l’occasion du 70
e anniversaire du Débarquement de Normandie, Raymonde Jeanmougin, ambulancière de l’unité Rochambeau, a été la marraine de la 9e édition de la Rochambelle en 2014. Elle avait 21 ans lorsqu’elle a rejoint la 2e DB du général Leclerc comme ambulancière et débarqué à Utah Beach en août 1944 avec 43 autres Rochambelles. Elle est décédée le 19 avril 2018 à l’âge de 96 ans1.
En 2021, Karine Lebert a publié un roman en hommage aux Rochambelles
2.







Stacks Image 26319
Stacks Image 26316